Pour la première fois, les équipes nationales du Japon et d’Haïti vont s’affronter en match amical international, le 10 octobre au stade Yokohama. Avant ce duel, le capitaine du DBPV s’est dit motiver pour offrir une prestation de haute voltige.

Nous sommes à moins d’une semaine du match: Japon – Haïti. Avec quels sentiments vous ferez le voyage avec les Grenadiers ?

Je me sens très content et très fier d’être de retour en sélection nationale A. En fait, que je sache, ce n’est pas une chose facile. À la vérité, j’ai été appelé en remplacement d’un autre joueur. Mais, pour y arriver, il faut que tu sois dans la liste des 25. À mon humble avis, c’est déjà pas mal. Avoir la possibilité de défendre les couleurs de mon pays, c’est plus qu’un honneur.

On dirait que vous avez un objectif en jouant contre l’équipe nippone le 10 octobre ?

En termes de visibilité internationale, ce match, Japon – Haïti, va me servir de beaucoup de choses. C’est pourquoi, je suis très motivé. Je ne sais pas encore si j’aurai la chance d’être dans le Onze de départ. Peu importe le cas, j’aimerais jouer ce match. J’ai en tête l’idée de faire de très bonnes choses pendant que je suis sur le terrain. Savez-vous quelques minutes dans un match de grande envergure pourrait changer la vie d’un footballeur ? On a un exemple flagrant, Wilde Donald Guerrier. Vous pouvez me faire confiance, je saurai prendre ma chance.

Leave a comment