Elle est la vaillante Secrétaire générale du DBPV. Elle est aussi dans tous les bons coups de l’équipe de Pétion-Ville. Toujours très impliquée dans les affaires de l’équipe de son cœur, Marie Élise Obas, sans langue de bois, s’est exprimée à cœur joie au sujet de la situation du DBPV.

Les cartes à 500 gourdes donnant accès aux matches du DBPV au parc Sainte-Thérèse rien que pour le tournoi de fermeture, comment ça marche pour l’instant ?

Je dirais que ça avance même si c’est lentement. Toutefois, on est sur la bonne voie. J’en profite pour inviter d’autres personnes qui se disent fans du DBPV à nous rejoindre pour agrandir la famille du club.

Vous ne présentez pas encore le site Internet du DBPV au grand public voire à la presse. Y a-t-il un problème ?

Ce soir (vendredi 6 octobre), on a une rencontre avec le board de l’équipe. D’un point de vue personnel, je voulais faire un lancement officiel.

Les résultats tardent encore à venir, et ce, malgré le changement de coach. Le problème semble être plus profond ?

Le nouvel entraîneur n’a disputé qu’un match. Je trouve tôt de tirer une quelconque conclusion. On doit le laisser travailler avec toute quiétude d’esprit.

Le mot d’ordre pour le match face à la Juve ?

Mobilisation pour supporter l’équipe. Les joueurs ont besoin du support des fans. Si vous êtes fans du club, vous n’avez qu’un rendez-vous dimanche soir au parc Sainte-Thérèse.

Vous fixez déjà un objectif pour le tournoi de fermeture ?

De façon honnête, nous nous fixons l’objectif de remonter la pente. On verra pour la suite.

Leave a comment