Il venait tout juste de fêter ses 18 ans, le 9 novembre. En effet, Davensley Benoît, né en 1999 est sur une pente ascendante. Malgré sa jeunesse, il a déjà disputé 2 compétitions de grande envergure à l’échelle internationale. Partons à la découverte du portier espoir du football national !

En 2015, dans la hiérarchie des gardiens du DBPV, le jeune Davensley Benoît ne figurait qu’en troisième position derrière James Élan et Ronald Elusma, mais devant Alande Calixte. Malgré tout, il a été, en 2016, au Mexique et au Panama avec l’équipe MECHAN MECHAN lors des 2 derniers matches de poule comptant pour la ligue des champions de la CONCACAF.

L’ex-membre de la sélection nationale U17, n’a pu malheureusement aider son équipe, éliminée au stade Sylvio Cator, en 2017, dans la CFU Championship au terme d’un match nul (1-1) concédé face au Cibao FC de la République Dominicaine.

À l’image du DBPV, Davensley n’a pas su et n’a pu prouver tout le bien qu’on pensait de lui lors du tournoi d’ouverture du championnat national de D1. Peu avant le retour de Nathoux Chrysostome Junior sur le banc de touche du club, il a été, avec un seul but encaissé en trois rencontres, l’unique homme en forme de l’équipe.

Sur les 10 derniers matches disputés par le DBPV, du 30 septembre (0-0 contre l’America, 4e journée) au 12 novembre (1-1 contre le Cavaly, 13e journée), Davensley, le mur invisible du DBPV, n’a encaissé que 4 petits buts. Il gardait sa cage inviolée durant 6 de ces 10 rencontres.

Autres statistiques impressionnants du jeune portier pétion-villois c’est qu’il n’a jamais, depuis le coup d’envoi du tournoi de fermeture, encaissé de but au plusieurs. Il est, jusqu’à date, l’unique gardien de la compétition qui a trouvé le chemin des filets. Qui a oublié son but décisif, inscrit contre le Réal Hope lors de la victoire (2-1) du DBPV dans le cadre de la septième journée ?

Nous tenons à saluer les prouesses de ce prometteur gardien qui a joué un rôle prépondérant dans la remontée en force du DBPV dans la compétition reine du pays.

Leave a comment