Au sein du Don Bosco FC, les dirigeants, les joueurs et les fans ne sont pas euphoriques. Cependant, ils sont conscients que l’équipe, depuis le retour de Nathoux Chrysostome Junior sur le banc de touche, a fait des sacrés progrès. Il est plus qu’évident que le DBPV soit un sérieux candidat pour s’adjuger le trophée récompensant l’équipe championne du tournoi de clôture.

Voici les 5 raisons pour lesquelles on y croit au titre de champion :

  1. De 1990 à 2015, toutes les grandes équipes du DBPV ont raflé au moins un titre de champion. Prenons en quatre exemples: 1992 (champion en D1), 2003 (champion en D1), 2014 et 2015 (champion en D1).
  2. Le DBPV, auteur d’un début de tournoi de clôture catastrophique (3 matches, 1 défaite, 2 nuls et zéro but marqué), était aux yeux de tout le monde candidat à la descente en D2. Il est jusqu’à date, l’unique équipe de la compétition ayant remonté cette pente difficile avec brio.
  3. Depuis le coup d’envoi de la saison 2017, aucune équipe n’arrive pas à enregistrer six victoires consécutives. La machine à gagner que représente le DBPV l’a fait face à des adversaires coriaces.
  4. Le DBPV, qui possède la meilleure défense de la compétition (5 buts encaissés), est la seule équipe du tournoi ayant gagné trois matches hors de ses bases, à Saint-Marc contre Tempête FC (1-0), aux Gonaïves face à Éclair AC (1-0) et au stade Sylvio Cator contre le Racing Club Haïtien (1-0). N’est-ce pas ce comportement que doit avoir un éventuel champion ?
  5. Incontestablement, le DBPV détient le meilleur public du championnat. Ses fans et sympathisants n’ont, même dans les moments les plus noirs, jamais marchandé leurs efforts pour supporter l’équipe MECHAN MECHAN.

Leave a comment