Au terme de la saison 2017, le Don Bosco FC, qui a pris la 5ème place du classement général, a effectué un parcours positif avant de quitter le championnat en demi-finale. Revenons sur le bilan de l’équipe ponctué par des points forts et des points faibles.

Tout a pourtant très mal commencé pour le Don Bosco FC, méconnaissable, laborieuse et incapable de trouver son football. Au terme du tournoi d’ouverture, l’équipe n’a pris que la 13ème place avec une feuille de statistiques catastrophiques : 16 points (en 15 journées), 4 victoires, 4 défaites, 7 nuls, 11 buts marqués et 10 buts encaissés.

Avant le retour de Nathoux Chrysostome Junior, le 29 septembre, sur le banc de touche du Don Bosco FC, deux entraîneurs, James Morisset et Kowsky Saint-Vil, avaient tenté en vain de conduire le navire pétion-villois à bon port. En fait, le premier n’a pas pu emmener le Don Bosco FC à la phase finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF 2018, et le second, qui avait pris les rênes de l’équipe lors du tournoi d’ouverture, a été limogé, après seulement trois rencontres dans la 2ème partie de la saison (2 nuls et 1 défaite).

Avec 29 points, 8 victoires, 2 défaites, 5 nuls, 12 buts marqués et 7 buts encaissés, le DBPV s’est emparé de la 2ème place du classement, et du même coup, s’est hissé aux play-offs du tournoi de fermeture du championnat national de D1. Contre l’AS Capoise, en demi-finale (0-1 et 1-2), la belle aventure des poulains de Nathoux a malheureusement pris fin.

Bien qu’il soit écarté dans la course au titre, le Don Bosco FC a aligné des performances digne d’une équipe qui méritait de s’adjuger le titre de champion. Invaincu à domicile avant les play-offs, le Don Bosco FC reste la seule équipe de la compétition qui avait enregistré 6 victoires de suite.

Mis à part la présence de Nathoux sur le banc de touche, l’équipe entière a fait un tournoi de fermeture de grande facture. Avec 5 buts (plus 1 en play-offs), Dumy Fédé termine meilleur buteur du club devant Eliader Dorlus (3 buts), Benchy Estama (2 buts), Jonathan Jean-Baptiste (2), Carl Steevenson Pierre (2), Sam Colson Pierre (1), Chedlin Francoeur (1), Bonhomme Jean Dosile (1) et Davensley Benoît (1), ils ont contribué à la remontée en force de l’équipe MECHAN MECHAN.

Hors mis le championnat national de D1, en début de saison, le DBPV, malgré les sacrifices consentis par ses dirigeants, n’a pas pu valider son billet pour rejouer la Ligue des Champions de la CONCACAF pour avoir pris la seconde place du groupe derrière l’équipe qui allait remporter la CFU Championship 2017, le FC Cibao. Parallèlement, en huitième de finale de la Coupe de la Présidence, contre l’Aigle Noir AC (0-1, 1-0) et 4-3 aux tirs aux buts, à la surprise quasi-générale, le comité organisateur a inventé une histoire, de quoi bannir le club de la compétition.

Avec 45 points au classement général, le Don Bosco FC termine dans le top 5 des meilleures équipes de la saison. A cela, il faut aussi ajouter que le public du club, à domicile ou à l’extérieur, n’est jamais impliqué dans les scènes de violence qui règnent en maitre dans la compétition reine du pays. Sans crainte d’être démenti, le Don Bosco FC fait partie du top 3 des équipes les plus fair-play de la saison.

Chapeau à l’équipe MECHAN MECHAN.

Leave a comment