Une saison s’en va, une autre s’en vient et, le Don Bosco FC, écarté en demi-finale du tournoi de fermeture 2017 se fixe déjà. La secrétaire générale de l’équipe, Mme Marie Elise Obas, sans langue de bois, mais à cœur joie, s’est exprimée au sujet de son équipe. Elle en a profité pour évoquer, entre autres, la dernière saison, les différentes compétitions auxquelles participait le club, la nouvelle saison et le 55e anniversaire de l’équipe (31 janvier). L’équipe de rédaction vous propose la 3ème et dernière partie de cette interview exclusive.

Le Don Bosco FC fêtera ses 55 ans en grande pompe

Le 31 janvier 2018, le Don Bosco FC, fondé en 1963, fêtera un nouveau printemps, soit ses 55 ans d’existence. Vous y pensez déjà ?

Bien sûr que oui. Nous sommes en train d’étudier la possibilité pour qu’on ait une fête qui colle avec l’histoire du club. C’est à l’étude. Nous ne cessons de multiplier les séances de réunions avant de prendre une décision finale. Ce qui est certain, nous ferons en sorte que nous marquions cette date en lettre d’or cette année.

⇒ Interview avec la Secrétaire générale du Don Bosco FC (1ère partie)
⇒ Interview avec la Secrétaire générale du Don Bosco FC (2ème partie)

Qu’est-ce qui vous a plus marqué lors de l’édition 2017 de notre championnat national de première division ?

Beaucoup de choses. Je commence avec les choses positives. Pour cela, je tiens ouvertement à féliciter les fans du Don Bosco FC, surtout ceux et celles qui n’ont jamais marchandé leur support à l’égard de l’équipe. Malgré vents et marées, ils sont toujours là pour le club. Que dire de nos joueurs, nos entraîneurs et nos dirigeants ? Ils ont tous mérité un standing ovation. Venons-en aux choses négatives, le Don Bosco a été victime de beaucoup d’erreurs d’arbitrages. À l’extérieur, à quelques exceptions près, nous sommes toujours victimes des actes de violences. Pour qu’on ait un vrai championnat national, il faut que les choses changent, et ce, dans le vrai sens du terme.

Économiquement, comment a été la dernière saison pour le club ?  

Je dirais déficitaire. Malheureusement au moment de donner cette entrevue, je n’ai pas avec moi, le rapport financier de la saison. Nous avions entrepris pas mal d’initiatives, mais ça a marché à pas de tortue. Nous n’allons pas nous arrêter là. Au contraire, nous allons mettre la pression afin de convaincre d’autres personnes à nous joindre.

S’il faut placer un dernier mot pour clore cette interview, vous diriez quoi au juste madame Marie Élise Obas ?

Rien que des mots de félicitations à tous les amants, fans, admirateurs, supporteurs, joueurs, entraîneurs et dirigeants du Don Bosco FC. Nous avons pu éviter le pire, car nous étions dans un temps menacé par la descente en deuxième division. Il est vrai que nous étions, par la suite, sur la bonne voie, celle devant conduire au titre de champion. J’en profite pour féliciter l’AS Capoise, équipe championne du tournoi de clôture. Nous resterons ouverts à tout éventuel conseil pour élargir la grande famille du Don Bosco FC.

Leave a comment