À l’issu d’une huitième journée jouée en plein milieu de semaine, le Don Bosco, en quête de victoire depuis son large succès (3-0) face au Tempête FC au Parc Ste Thérèse lors de la cinquième journée, a parfaitement pris le dessus sur le leader du championnat « ASM » (2-1) au même endroit ce jeudi 29 mars 2018, consécutif à des réalisations de Eliader Dorlus & Kenley Dédé (50e, 59e).

Ils n’ont pas déçu. Opposés ce jeudi 29 Mars au Parc Ste Thérèse à l’occasion de la huitième journée du championnat, le Don Bosco et l’ASM ont livré une rencontre plutôt remarquable avec un épilogue bénéfique aux receveurs. Mais, avant la gloire, le Don Bosco a peiné. Offensivement, ces derniers sont tombés dans leur travers, avec une possession de balle stérile et peu de changements de rythmes suceptibles de pertuber la défense mirebalaisienne. Valerius Williamson n’a rien eu, ou presque, à mettre sous la dent en première période.

Ainsi, malgré la possession de balle et la supériorité technique au premier acte des « Mechan Mechan », ce sont les visiteurs « ASM » qui se sont procurés les actions dangereuses et firent, du même coup, frissonner le Parc. Ortega Vileus, à la dixième minute, à la réception d’une passe à l’entrée de la suface de réparation, a déclenché une frappe en première intention qui est allée s’écraser sur le poteau. Seize minutes plus tard, ce même Ortega croyait ouvrir le score mais son coup de tête prenant la direction du but vide a été repoussé de justesse par le défenseur du Don Bosco et la période s’est terminée sur le score de zéro but partout.

Volontaire et à l’aise dans la construction de leurs offensives, le Don Bosco n’a pas tardé à se remettre sur la très bonne voie en deuxième période. Eliader Dorlus a sanctionné le manque de rigueur défensive des belligérants du bas plateau, en ouvrant le score d’une lourde frappe depuis l’arc de cercle du point de réparation (1-0; 50e). Ils ne sont pas arrêtés là. Répétant incessamment les montées de balle, ils ont bénéficié d’un coup franc excentré sur le côté gauche suite à une faute d’un joueur de l’ASM. Ce dernier, bien botté par Kerlins Georges, a donné un avantage plus significatif au tableau d’affichage au Don Bosco après que Kenley Dédé a jaillit pour le propulser au fond des filets (2-0; 59e).

Et, comme souvent dans tous les clubs haïtiens voire même la sélection nationale, ne pouvant rester concentrer durant 90 minutes est un (le) problème rédhibitoire à des fins heureuses pour l’équipe. Les Pétion-Villois ont été le parfait exemple ce jeudi. Menant 2-0 et avoir l’appui d’un public surchauffé, les Jaune & Noir ont lâché prise après l’heure de jeu et ont eté puni par un but de Jameson Exilien à la 75e minute de jeu profitant d’une erreur monumentale de la défense adverse (2-1).

Après ce but, la fin de rencontre a été un peu compliqué pour les « Mechan Mechan » qui jusque là maîtrisaient leur sujet néanmoins, ils l’ont géré avec beaucoup de sérieux. Outre la victoire, plusieurs facteurs laissent présager le retour du vrai DBPV de ces dernières années : le fait de profiter de son temps fort, de faire le jeu dans son antre et surtout de souffrir lorsque le moment le demande.

FootKole

Leave a comment