Les équipes du Racing Club Haïtien et du Don Bosco FC se sont quittées sur le score de (1-1), mi-temps (1-0), dimanche 15 avril au stade Sylvio Cator dans le cadre de la onzième journée du championnat haïtien de football professionnel.

Les locaux, ayant un urgent besoin de points, n’ont mis que deux minutes, après le coup d’envoi de la rencontre (6h04), pour ouvrir le score à la suite d’un mauvais placement de la défense du Don Bosco FC, et c’est Stanley Bommier (2′), ancien de l’ASSE qui a pu trouver le chemin des filets pour le Racing.

À trois reprises, le Don Bosco FC a failli rétablir l’équilibre. 16e minute, action bien construite par la ligne offensive, mais la frappe de Benchy est contrée par la défense ainsi que la tête de Miralex Pierre qui est passée au-dessus. 25e, petite combinaison aux abords de la surface du Racing, le tir de Kerlins Georges a été capté par le portier du RCH, et à la 32e, suite à un corner, la tête de Lucien Ednel a été repoussée par le portier du Racing.

Dans la foulée, deux actions sont à mettre au crédit du Racing qui avait la possibilité de doubler la mise. Stanley Bommier (21′) a vu sa frappe à bout portant passe hors cadre. Et à la 34e minute de jeu, Jean Wesner Derival n’a pas pu cadrer son tir de 25 mètres.

Bien que dominateur, le Don Bosco FC n’arrivait pas à rétablir l’équilibre au tableau d’affichage. Ainsi, la mi-temps s’achève sur le score de (1-0) en faveur du Racing Club Haïtien.

Au coup d’envoi de la seconde période (7:07 pm), le Racing Club Haïtien ne s’est montré dangereux qu’à la 52e minute, mais le coup franc de Bommier a été expédié en corner par le portier du Don Bosco FC.

Pour le reste, le Racing n’a fait que subir la domination du Don Bosco FC. Toujours est-il que cette domination a été stérile. 59e minute, superbe action au milieu du terrain, au dernier geste, Miralex rate sa frappe. 69e minute, la tête smatchée de Benchy a été détournée de façon in-extremis par le gardien du Racing.

Pour essayer de dévier le dispositif tactique mise en place par Sonche Pierre, Nathoux a opéré trois changements. Eliader laisse sa place pour Danley Jean-Jacques (56e), Ednel Lucien quitte son poste pour Naël Wellofsky Élysée (65e) et, Thermidor Fils-Aimé a été lui aussi remplacé par l’attaquant Zavarov Andreville (73e).

En jouant tout pour l’attaque, le football chatoyant pratiqué par les poulains de Nathoux allait apporter son fruit à 13 minutes de la fin du match. Dépassés par les événements, et ce, malgré le très bon match de leur portier, les défenseurs du Racing ont stoppé de façon irrégulière Naël Wellofsky qui pénètre la surface de réparation.

Benchy Estama, meilleur réalisateur de la compétition, sans trembler, a pris à contre pied le portier du Racing pour rétablir l’équilibre pour les siens (1-1). Du même coup, il consolide sa position de meilleur buteur avec 9 buts.

Les dernières minutes de la rencontre ont été tout simplement passionnantes, car les deux équipes se sont jetées à l’assaut du but adverse.

L’arbitre central Jacques Robert Arthur, qui n’avait pas accordé auparavant un but au Don Bosco pour position avancée, ne lâche pas prise lorsqu’un attaquant du Racing s’est jeté délibérément dans la surface. Le maigre public du vieux Lion présent au stade crie au scandale et agresse l’arbitre au coup de sifflet final.

Avec 16 points, le Don Bosco FC, qui s’apprête à jouer l’AS Capoise ce dimanche au parc Sainte-Thérèse, conserve sa 5e place avec 16 points, et le Racing reste avant dernier avec 8 unités.

Dimanche 15 avril 2018

Stade Sylvio Cator : RCH – DBPV : 1-1 S. Bommier pour RCH, Benchy Estama (77′ sur pen) pour le DBPV

Le onze du Don Bosco de Pétion-Ville

Davensley Benoît (cap). – Hervé Joseph, Jean Becker Jean-Baptiste, Waldo Vernet, Thermidor Fils-Aimé (Zavarov Andreville).- Jonathan Jean-Baptiste, Kerlins Georges, Eliader Dorlus (Danley Jean-Jacques).- Ednel Lucien (Naël Wellofsky), Miralex Pierre et Benchy Estama.

Résultats

Club1st Half2nd HalfGoals
101
011

Leave a comment