A l’approche de ce duel qui promet d’être explosif, jeudi 10 mai au parc Levelt (Baltimore SC – Don Bosco FC) et dimanche 13 mai au parc Sainte-Thérèse (Don Bosco FC – Baltimore SC), les deux protagonistes totalisent à eux deux sept titres de champion national. Trois pour les Pétion-Villois et quatre pour les Saint-Marcois.

Dans ce petit jeu, l’équipe de la cité Nissage Saget semble avoir une longueur d’avance, mais méfiez-vous, car il y a cinq raisons pour lesquelles, l’équipe de la ville d’Alexandre Pétion va se qualifier pour les demi-finales du championnat haïtien de football professionnel, tournoi d’ouverture.

1) Le retour de Benchy Estama, meilleur artificier du championnat avec 10 buts en 11 matches. Au match aller à Saint-Marc (0-0) il s’était blessé.

2) La qualité du jeu proposé par le Don Bosco FC est de loin meilleure que celle du Baltimore SC, reposé sur les épaules affaiblis du vieux Peter Germain.

3) Alors que l’arrivée sur le banc de touche de Pierre Roland Saint-Jean porte à quatre les entraîneurs (Alcel Faugues, Hernan Carlisi et coach Datus) qui se sont succédé aux commandes de Baltimore SC. En face, Nathoux Chrysostome Junior a toujours été là. N’est ce pas un avantage ?

4) Au contraire du Don Bosco FC qui est allé gagner deux fois hors de ses bases et a tenu le Baltimore SC en échec (0-0), le 25 mars lors de la 7e journée. L’équipe saint-marcoise voyage très mal puisqu’elle n’a gagné qu’une seule fois en déplacement.

5) Le Don Bosco FC est beaucoup plus assoiffé de titre que le Baltimore SC qui, selon toute vraisemblance, perd la tradition de soulever de titre, car son dernier trophée dans la compétition remonte à 2011 alors qu’en face, le Don Bosco FC l’a gagné en 2014 et 2015.

Leave a comment