Ce mercredi 16 mai, les dirigeants, le staff technique, les joueurs et certains proches du Don Bosco FC ont pris rendez-vous pour participer à une petite cérémonie devant marquer la fin des activités du club au terme de la première moitié de la saison. Avant que débute la période des vacances, nous avons pu interviewer l’adjoint de Nathoux, Paulin Jean.

La belle aventure du Don Bosco FC au championnat haïtien de football professionnel, tournoi d’ouverture, a pris fin face au Baltimore SC (0-1, 0-0), en match de barrages comptant les play-offs. Vos réactions ?

Paulin Jean : Au match aller, nous étions battus (0-1) injustement. En effet, le but inscrit par Peter Germain a été largement hors jeu. Au parc Sainte Thérèse, nous avons créé, du début jusqu’à la fin, un nombre incalculable d’occasions de buts. Cependant, nos joueurs n’ont pas pu les transformer en but. Contre notre volonté, nous avons quitté la compétition en jouant un football qui plaît à nos fans.

Dans le onze de départ, le staff technique avait opté pour un football ultra offensif en alignant quatre attaquants. Pourquoi ce choix ?

PJ : N’oubliez pas que nous avions un but à remonter. En fait, l’idée c’était de rétablir l’équilibre très tôt avant de faire le break, de quoi faire douter l’adversaire. Malheureusement, et Benchy, Miralex, Carl Stevenson ou encore Naël, aucun des quatre n’avait pas trouvé le cadre. Visiblement, le match n’a pas été trop difficile, car notre adversaire s’était regroupé pour contrer nos attaques.

Qu’est-ce que vous reprochez aux joueurs ?

PJ : Vous pouvez le constater, notre effectif est très jeune. Malgré tout, ce sont ces jeunes qui ont bataillé ferme permettant à l’équipe de jouer les play-offs. Nous avons identifié nos points faibles. Sans nul doute, le staff technique va devoir travailler pour apporter les corrections au second tour. À mon humble avis, nos joueurs méritent d’être félicités, en lieu et place, à des critiques.

Certains observateurs pensent qu’il vous manque un joueur d’expérience capable de guider les jeunes sur le terrain. Vous partagez cet avis ?

PJ : C’est un point de vue. Toujours est-il que ces jeunes ont travaillé dur pour permettre à l’équipe de se qualifier pour les play-offs. Peut-être oui, mais, comme je vous ai dit tantôt, nous allons mettre l’accent sur nos points faibles pour qu’on puisse avoir une meilleure équipe au second tour de la compétition.

Leave a comment