Il faut croire que le Don Bosco FC de Pétion-Ville n’a pas chômé. En fait, le comité directeur du club, voulant que l’équipe gravite un nouvel échelon sur le plan professionnel, a travaillé dans l’ombre durant la trêve.

Dans la foulée, le club a fait l’acquisition d’une secrétaire pour sa gestion administrative, une professionnelle chevronnée, une pièce rare, s’il faut le dire, Rouseline Mardi. Partons à la découverte de cette jeune femme qui espère placer le Don Bosco FC sur le toit du football de la zone !

Présentez-vous pour les fans du Don Bosco FC et les internautes?

Je suis Rouseline Mardi, mariée, mère de deux enfants. Je suis chrétienne. J’ai étudié l’administration avec une expertise en gestion financière. Je suis aussi détentrice d’une expertise en coopération internationale et aide humanitaire. J’ai plus d’une douzaine d’années d’expérience comme auditeur.

Vous êtes devenue la secrétaire de la gestion administrative du Don Bosco FC. En fait, en quoi consiste ce rôle?

Ce rôle consiste à faire une gestion efficace de toutes les ressources du club (Humaines, Financières, Matérielles, Informationnelles et même de la notoriété) de concert avec le board.

Quelle sera votre mission au sein d’une équipe, où visiblement, tout ne fonctionne pas comme sur des roulettes?

D’abord, ma mission est de supporter le board dans ses décisions (planifications et exécutions), de supporter les joueurs dans leur épanouissement et leur bien-être, de supporter tout le staff dans des réponses rapides pour de meilleurs résultats.

Fixez-vous déjà, entre autres, un objectif à atteindre?

Oui, un objectif est déjà fixé; doter le Don Bosco FC d’une administration forte aux fins d’une meilleure gestion.

Sans l’ombre d’aucun doute, le Don Bosco FC se veut être une équipe professionnelle. Quel est à première vue votre lecture après avoir intégré la famille jaune et noir?

A première vue, en intégrant la famille jaune et noir, je vois un club en quête d’innovation. a) l’administration qui a toujours été dirigée par le Board, qui n’a pas toutes les expertises, cherche les bras du domaine pour mieux faire. b) la vice-présidente s’est déplacée pour se former afin d’avoir les toutes dernières notes de gestion d’une équipe professionnelle.

NB : Lisez la suite de l’interview de Rouseline Mardi, l’administratrice du Don Bosco FC dans un prochain article.

Leave a comment