Dès le commencement, elle était là pour participer au stage visant à fonder l’équipe féminine du Don Bosco FC. Deux ans après, elle est encore là, fidèle au poste. Cette jeune fille, en plus de sa beauté, est l’un des talents certains de l’équipe de Pétion-Ville.

Après avoir fait ses débuts au sein de la formation d’Essentiel FC, la fille de Philippe Dorléron et de Homène Val, fait partie des premières joueuses ayant intégré l’effectif du Don Bosco FC de Pétion-Ville. Elle n’est autre que la témoin fidèle de l’équipe chère à Marie Élise Obas, car elle avait vécu comment tout avait commencé.

« J’ai été invitée à effectuer un essai au sein du club. Je me souviens de cette date, le 1er novembre 2017. Vu mes performances, j’ai été retenue par le staff technique, James Morisset en particulier. Et depuis, je me sens dans mon assiette quoi », a expliqué Misselie Dorléron.

Née à Delmas, le 23 janvier 2000, la jeune fille de 19 ans rêve de faire carrière dans le football pour atteindre son objectif, celui d’intégrer l’école de la Magistrature, dit-elle en substance.

Misselie, dit Miloue pour les intimes, qui évolue au poste de latéral droit, a pour modèle la Française Louisa Necib et le Brésilien Marcelo, latéral gauche du Real Madrid.

Avec le Don Bosco FC, elle avait atteint à deux reprises, les play-offs du championnat haïtien de football féminin, appelé encore Coupe du parlement. Cependant, elle croit savoir que son équipe fera mieux la prochaine fois.

Au même titre que toutes les filles, Misselie Dorléron, qui en a profité pour remercier les responsables du Don Bosco FC, ses coéquipières, le staff technique du club, espère décrocher une license en droit, dit-elle, pour préparer l’après de sa carrière footballistique.

Il ne reste qu’à souhaiter bonne chance à notre Miloue, et qu’elle puisse concrétiser ses rêves les plus chers.

Leave a comment