Quand Naël W. Élysée évoque le défenseur qui lui a causé beaucoup plus d’ennuis

Retraçant ses débuts avant de rejoindre le Don Bosco FC de Pétion-Ville, Naël W. Élysée, prêté à CS Herediano (Costa Rica), a dévoilé contre les deux clubs qu’il avait mis plus de buts et le défenseur central qui lui a causé beaucoup plus d’ennuis. Découvrez son interview !

Comment avais-tu débuté dans le football ?

Naël W. Élysée : Je dirais depuis mon enfance, car j’avais deux de mes oncles qui savaient jouer très bien au football. Et depuis, je ressentais une grande passion pour cette discipline sportive.

Dis-nous Naël, avant d’intégrer le Don Bosco FC de Pétion-Ville, où as-tu commencé à taper dans un ballon ?

NWE : Avant le Don Bosco FC de Pétion-Ville, je jouais pour l’Exafoot (Léogâne) et Port-de-Paix FC, deux équipes évoluant en deuxième division. Cependant, il faut dire que j’ai appris à jouer au football au sein de l’ASPB et Ascoli de Bon Repos.

Tu te souviens combien de fois as-tu fais trembler les filets adverses ?

NWE : Dans le cadre du championnat haïtien football professionnel, j’ai déjà inscrit 16 buts avec le Don Bosco FC de Pétion-Ville. Au niveau juvénile, j’en avais marqué 9. Pour le reste, matches amicaux et autres, je n’en tenais pas compte.

Tu as toujours scoré contre quelle équipe, le FICA, non ?

Si je ne me trompe pas, c’est bien le FICA du Cap-Haïtien et le Cavaly AS de Léogâne. J’ai marqué à trois reprises contre ces deux équipes en autant de matches.

Combien de titres as-tu déjà remporté dans ta jeune carrière ?

NWE : J’ai été sacré champion avec la sélection nationale des moins de 17 ans en terre jamaïcaine sans perdre un match à l’occasion du championnat de la Concacaf. Et récemment, soit le 27 décembre à Saint-Marc, avec le Don Bosco FC de Pétion-Ville, j’avais gagné le titre de champion de la série 2018, en étant co-meilleur buteur de la compétition.

Quel défenseur qui t’avais donné beaucoup plus de fil à retorde ?

NWE : Vous avez bien dit, en Haïti, pas seulement dans le championnat national. En fait, je dirais Canès Jean-Charles, le défenseur central du Don Bosco FC. Comme coéquipier, j’ai éprouvé toujours des difficultés à l’affronter à l’entraînement. Pour moi, il est un monstre sacré. Je n’aime pas jouer aussi contre les défenseurs du Baltimore SC de Saint-Marc.

As-tu un modèle dans le football national et international ?

NWE : En Haïti, j’ai plusieurs modèles : Peterson Joseph (VAC) et Mancini Telfort (Cavaly). À l’échelle mondiale, je dirais Luis Suarez (Uruguay) et Robert Lewansdoski (Pologne).

Avant de débarquer au Costa Rica, au sein du CS Herediano, tu veux promettre quelque chose à tes fans ?

NWE : Je promets de travailler beaucoup plus afin qu’ils aient plus de fierté d’être mes fans. Je ferai tout pour avoir de bons résultats, car j’aimerais être appelé un jour en sélection nationale.

Parlant justement de sélection, l’équipe olympique d’Haïti va disputer le round final, seras-tu prêt à aider ton pays ?

NWE : C’est une évidence. Dès que l’on fasse appel à moi, je serai toujours là pour mon pays. Et je le ferai cordialement.

Pour clore cette interview, veux-tu placer un mot final ?

NWE : Un gros remerciement à tout le monde, Ford Jean-Baptiste, le président du Don Bosco FC, Natoux Jr, l’entraîneur et son staff, mes coéquipiers. Un grand merci au staff administratif du club et à tour le monde. Que Dieu vous bénisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *