Le meilleur buteur et probablement meilleur joueur du championnat haïtien de football professionnel depuis tantôt deux saisons, Élyvens Déjean, après l’arrêt de la série d’ouverture 2020, en raison de la pandémie du Coronavirus, menace de mettre un terme à sa carrière ou de ne plus jouer dans la compétition reine du pays.

Avec 9 buts, en 2019, le jeune attaquant du Don Bosco FC de Pétion-Fille avait le contrôle du classement des buteurs du championnat, mais il avait assisté de façon impuissante à l’annulation de la compétition par la FHF en raison de la situation socio-politique du pays ou encore le phénomène “pays lock“.

Six mois après, la compétition reine du pays a repris ses droits. Après quatre journées, Élyvens Déjean (23 ans) a déjà fait trembler les filets à quatre reprises.

Contre le Racing FC des Gonaives (4-0), lors de la première journée, il avait planté un doublé pour débloquer son compteur but. Restant muet face à l’USR (0-1), il a réussi un golaso face à l’AS Capoise (1-0) avant d’ouvrir le score au Land des Gabions aux Cayes contre la Juventus (1-1).

Élyvens Déjean, co-meilleur buteur du championnat haïtien de football professionnel avec quatre buts, a vu la compétition reine du pays stoppée, mais cette fois, en raison de la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Dans une interview exclusive (qui aura à paraître sous peu sur la chaîne YouTube du Don Bosco FC de Pétion-Ville), Élyvens Déjean, par ses déclarations, a surpris son petit monde.

“Je me demande est-ce une simple coïncidence ou la nature qui ne souhaite pas que je remporte le trophée de meilleur buteur du championnat haïtien de football professionnel, s’est questionné l’enfant de la Plaine du Cul-de-Sac. Dans ce cas, si je comprends bien, il serait préférable de ne plus jouer dans la compétition reine du pays. J’ai pu remarquer depuis que je prenne le contrôle du classement des buteurs, le championnat s’est arrêté ou annulé “, a plaisanté Élyvens Déjean qui rêve d’arborer les couleurs de la sélection haïtienne de football.

Leave a comment