Le nom de l’ancien capitaine et joueur emblématique de la sélection nationale de football et du Don Bosco FC de Pétion-Ville restera gravé à jamais dans le cœur des fans et sympathisants du football haïtien. En effet, le 6 avril en cours, le 4e fils de Lina (sa mère), né en 1972, a fêté ses 48 ans. Pour sa conduite exemplaire (sur et en dehors du terrain), sa force de caractère, son mental et sa carrière, Pierre-Richard Bruny exige forcément le respect et l’admiration. En guise d’un vibrant hommage, le Don Bosco FC de Pétion-Ville vous propose de redécouvrir l’histoire du natif de Sarthe !

Pierre-Richard Bruny au marquage de Éliphène Cadet
Pierre-Richard Bruny au marquage de Éliphène Cadet

Histoire de ses débuts en football

Comme ce fut le cas pour tous les gamins haïtiens qui ont appris à taper dans un ballon, Bruny a fait ses premières armes (en 1977, alors âgé de 5 ans) dans son quartier de Sarthe, sis à Cité Simone, appelé aujourd’hui Cité Soleil. En 1982, Bruny (10 ans), lors d’un match de son équipe « les Enfants du Brésil », s’était fait remarquer par un Français vivant en Haïti, François Jacques Monteaurouf. Ce dernier, impressionné par le talent de Pierre-Richard, a décidé de le prendre sous sa coupole et le faire travailler de manière plus méthodique.

Bruny intègre le Club Sportif Saint-Louis d’Évans Lescouflair

Ne restant pas trop longtemps en Haïti, le Français, avant de se rendre à Paris (France), ouvrit une fenêtre pour Bruny au centre de formation du Club Sportif Saint-Louis où il va faire la connaissance de l’un des plus grands formateurs du pays, à savoir Évans Lescouflair. Impressionnant, Bruny a gravi des échelons pour intégrer successivement les sélections minime, cadette, junior et A de ce centre de formation. En 1984, il devenait à part entière joueur du Club Sportif Saint-Louis.

Quand Bruny intègre son club de cœur, le Don Bosco FC !

Célébration de son but inscrit face au Violette AC en finale de la D2 en 2011 au stade Sylvio Cator
Célébration de son but inscrit face au Violette AC en finale de la D2 en 2011 au stade Sylvio Cator

Du Club Sportif Saint-Louis en 1992 (20 ans), le plus jeune frère de James Calixte, Hudler Mathurin et de Carole Odéna, fit son entrée au sein du Don Bosco FC de Pétion-Ville qui allait, sous la houlette de Isaac Chauvet et Robert Denis, remporter le championnat national de D2 face à l’AS Dessalines de Golman Pierre (3-1 et 0-1).

Pierre-Richard Bruny dit oui à la sélection haïtienne de football

En 1996, un jeune homme alors âgé tout juste de 24 ans, mais rigoureux et sérieux, a été appelé en équipe nationale par le duo capois Dona Killick et Hervé Toto Calixte qui dirigea à l’époque les Grenadiers. En juillet 1998, soit 2 ans plus tard, contre les Antilles Néerlandaises au stade Sylvio Cator, Bruny a honoré sa première sélection et pour y rester jusqu’à 2010. Dans la foulée, il a passé 12 ans au sein des Grenadiers, disputant 89 rencontres et marquant au passage 2 buts.

Son palmarès avec les Grenadiers

Pierre-Richard BrunyPierre-Richard Bruny (un nom qui sonne déjà fort), avec la sélection nationale, a disputé 2 Gold Cup (2002 et 2007), 4 Coupes Caraïbe des Nations et 16 rencontres dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA (2000 à 2008). Dans ce petit jeu, il a remporté, en étant capitaine de la sélection nationale, la Coupe Caraïbe des Nations de 2007 (23 janvier, en battant Trinidad 2-1) avec Luis Armelio Garcia. Il a été désigné « MVP » de la compétition par les autorités caribéennes. Plus âgé, plus capé et plus respecté, le pasteur (pour avoir toujours guidé la sélection nationale à la prière) fit ses adieux avec les Grenadiers en 2010, et ce avec le sentiment du devoir accompli.

Son palmarès avec le Don Bosco FC de Pétion-Ville

Après avoir joué en 2000 la finale (perdue) de la Coupe Caraïbe avec Haïti devant Trinidad (6-1), il a tapé dans l’œil des dirigeants de Joe Public FC (D1 Trinidad). Sous contrat avec ce dernier (2001 et 2002), Bruny a été sacré champion du championnat de l’élite du pays avant de faire son comeback au sein du Don Bosco FC en 2003. Il a su apporter son charisme et son leadership dans une équipe du Don Bosco FC, présidée désormais par l’homme d’affaires Ford Jean-Baptiste, ayant un effectif comprenant, entre autres, plusieurs cadres de la sélection nationale (Eddy César, Gabriel Michel, Wilfrid Montilas) et des jeunes loups comme Peguero Jean-Philippe ou encore Réginald Heurtelou.

Sans surprise, Bruny et ses coéquipiers ont remporté le titre de champion du championnat national de D1 en coiffant le Cavaly AS (2-0 et 1-0). Entre 2005 et 2006, le Don Bosco FC, toujours avec son emblématique capitaine, termina à la première place du classement général avec 78 points, mais n’eut rien remporté dans la compétition. Cependant, aux tirs au but, le Don Bosco FC a pris le meilleur face à l’Aigle Noir AC (0-0 et 4-3 TAB) pour s’emparer du trophée de « SUPER CHAMPION ».

Le Don Bosco FC a connu une période de vache maigre au point que l’équipe, en 2010, faisait l’expérience de la 2ème division. L’année suivante (2011), le Don Bosco FC, avec un but de Pierre-Richard Bruny sur coup franc, battait le Violette AC pour remporter le titre de champion de la D2 et revenait en première division. Ainsi, l’inusable et l’incomparable Bruny fit ses adieux au sein de son club de cœur, le Don Bosco FC de Pétion-Ville.

Pierre-Richard Bruny, qui a suivi pas mal de séminaires au Centre FIFA Goal de la Croix-des-Bouquets, est devenu entraîneur de football. Il travaille au sein de plusieurs sélections nationales féminines de football tout en dirigeant l’équipe du Club Sportif Saint-Louis qui évolue en deuxième division. Le Don Bosco FC de Pétion-Ville, voulant placer son ex-capitaine, qui vient de fêter ses 48 ans (6 avril) sous le feu des projecteurs, tient à rendre un vibrant hommage à ce légende vivant et qui restera immortel.

Chapeau captain Bruny !

Leave a comment