La grande famille du football haïtien continue de pleurer la mort de Jacques Succès Orismé, survenue à Miami (Floride, USA), le vendredi 10 avril en cours. En réaction, le Général Manager du Don Bosco FC de Pétion-Ville, très affecté et visiblement triste, voit le départ de coach Jacky comme une perte colossale. Son interview !

De part votre position au sein du Don Bosco FC de Pétion-Ville, quelle relation aviez-vous avec le Chef Jacky ?

Depuis que je suis devenu Général Manager du club, j’ai su développer un rapport solide avec le coach Jacky. Il ne s’est jamais passé une semaine sans qu’on ne discute ou se voit deux ou trois fois au moins. J’ai connu en ce coach, un professionnel très expérimenté et un passionné du football, un fin d’esprit dans la détection des talents et un formateur très chevronné.

Étiez-vous au courant qu’il se rendait aux USA, si oui : vous aviez planifié avec lui quelques choses de spécial ?

Au début du mois de février dernier, le coach Jacky m’a appelé pour me dire qu’il se rend à Miami pour assister aux funérailles d’un oncle, il en profitera pour y passer quelques jours. Il doit revenir en Haïti le 20 mars. Dans l’intervalle, nous avons continué à travailler ensemble et gérer la participation de la pépinière du Don Bosco FC dans le tournoi Tapin qui se déroulait au stade Sylvio Cator. De là-bas étant, il continuait à gérer la pépinière avec toutes les catégories masculines et féminines que celle-ci renferme. Il m’a demandé de faire inscrire une catégorie féminine dans un tournoi qui allait se dérouler à Damien (en Plaine)… Lui et moi, avions eu plusieurs projets en cours relativement à la pépinière Du Don Bosco FC. Au fait, à son retour, on devrait se voir et continuer à travailler…

Quant est-ce que vous avez parlé avec le Chef Jacky pour la dernière fois avant son départ pour l’orient éternel ?

Vers mi-mars, on faisait quelques suivis ensemble au téléphone. Il m’a certifié que son retour était maintenu pour le 20 mars. Mais la pandémie allait tout chambouler et pour cette date, il n’y a pas eu de vol. Le 31 mars dernier, Coach Jacky m’a fait parvenir un message vocal où il m’informait avoir des soucis de santé, et depuis quelques jours, il ne se porte pas bien. On a échangé plusieurs messages ce jour-là. Quelques jours plus tard, je l’ai écrit via WhatsApp pour m’enquérir de son état de santé, je n’ai pas eu de réponse. Hier dimanche (12 avril), je l’ai encore écrit pour avoir ses nouvelles, une fois de plus, je n’ai eu de réponse et plus jamais je n’aurai cette réponse.

Sans l’ombre d’un doute, vous êtes visiblement très affecté et triste à la fois, mais où est le Don Bosco FC dans tout cela ?

J’en suis profondément affecté. C’est une perte colossale pour le Don Bosco FC. C’est une grande perte pour le football des jeunes au niveau local…

S’il fallait placer un dernier mot au tour de cette disparition inattendue, vous direz quoi au juste ?

Coach Jacky restera un icône pour tous ceux qui l’ont connu.

Leave a comment