Double champion national de D1 (2003 et 2014) avec le Don Bosco de Pétion-Ville, vainqueur de la Coupe du Darnemark avec Brondby IF, l’ancien joueur des Colorado Rapids et de New York Red Bull, Peguero Jean-Philippe, qui a fait un passage très remarqué et remarquable en équipe nationale, restera gravé, par ses œuvres, dans le cœur des amants du football haïtien. Coup de projecteurs sur ce Grenadier qui a fait rêver les mordus du ballon !

Peguero Jean-Philippe et ses débuts en football

Révélé dans une compétition infantile, organisée par un prête catholique à Port-de-Paix pour des enfants qui ne savaient pas trop grand-chose en football, mais qui jouaient rien que pour s’amuser dans les rues, Peguero Jean-Philippe, né le 29 septembre 1981 (7 ans) fut placer chez le Révérend ainsi que le reste de l’équipe pour disputer le traditionnel championnat de la ville. C’est là qu’il a découvert son instinct de buteur, car il avait terminé meilleur réalisateur du championnat.

Dans la foulée, le longiligne Peguero, qui rêvait de faire carrière en football, n’attendait que le moment opportun pour prouver ce dont il était capable. À la recherche des talents susceptibles de faire leur entrée dans la première promotion de joueurs retenus dans l’opération 2006, les autorités du football de la ville avaient organisé un championnat et à l’issue duquel, le crack né pour être la terreur des surfaces, s’empara du trophée récompensant le meilleur buteur de la la compétition.

Drôle de coïncidence, Peguero Jean-Philippe, qui n’avait pas de parrain, n’avait pas été retenu dans la liste des talents choisis de la ville pour intégrer le Ranch de la Croix-des-Bouquets. Malgré tout, il continua à jouer au foot bien qu’il se rendait très jeune aux USA après les événements de 1991.

Retour gagnant en Haïti avec le Don Bosco de Pétion-Ville

Vivant dans le pays aux bannières étoilées, le jeune Peguero jonglait, entre autres, avec l’étude et le football. En 2002, âgé alors de 20 ans, sous l’impulsion du président du Don Bosco de Pétion-Ville Ford Jean-Baptiste, il avait accepté volontiers de faire son come-back au pays et disputer le championnat national de D1. Un an plus, il avait offert le titre de champion aux MECHAN MECHAN, et ce en terminant meilleur joueur et meilleur buteur (14 buts en 17 matches) de la saison civile 2003. En finale contre le Cavaly AS (série d’ouverture), il avait fait trembler les filets à l’aller (2-1) au parc Gérard Christophe à Léogâne et au retour (1-0) au stade Sylvio Cator.

Peguero Jean-Philippe transféré dans la MLS aux USA

Après avoir brillé de milles feux avec le Don Bosco de Pétion-Ville dans la compétition reine du pays, Peguero Jean-Philippe a été transféré dans la Major League Soccer aux USA où il avait intégré le Colorado Rapids (en mars 2004). Avec la franchise américaine (2004 à 2006), il avait disputé 46 matches pour 14 buts inscrits avant de rejoindre un autre club de la MLS, New York Red Bull (en avril 2006) avec lequel, il inscrivait 8 buts en 14 rencontres dont un doublé en match amical contre le Bayern Munich (Allemagne).

Pour ses prestations de haut vol, Peguero Jean-Philippe a pris la direction de l’Europe où il va découvrir le championnat d’élite du Danemark avec Brondby IF, en juillet 2006 pour y rester jusqu’à 2008. Cependant, après avoir fait trembler les filets pour son premier match contre l’AC Horsens (5 août 2006), le Grenadier, 15 jours plus tard, allait connaître un véritable coup d’arrêt en contractant une blessure (rupture des ligaments croisés internes du genou droit) après avoir marqué le 3e but de son équipe face à Viborg FF, le 20 août 2006. Sans jouer, il resta avec Brondby IF pendant une saison.

Une blessure qui a détruit et a anéantit la carrière de notre JPP national

Bien qu’il avait été prêté par Brondby IF, le 15 avril 2008 à San José Earthquakes (MLS), Peguero Jean-Philippe, qui souffrait encore des séquelles de ses blessures, avait dû mettre un terme prématurément à sa carrière alors qu’il n’avait que 26 ans. Trois ans plus tard, soit le 14 avril 2011, JPP faisait son come-back en D2 américaine (NASL) en signant en faveur de Fort Lauderdale Strikers.

Peguero Jean-Philippe au chevet du Don Bosco FC à nouveau

En 2012, Peguero Jean-Philippe revient au sein du club de son cœur, le Don Bosco de Pétion-Ville. Malgré ses ennuis de santé, il avait terminé meilleur buteur du championnat haïtien de football professionnel avec 14 réalisations. Deux ans plus tard, soit en 2014, il a aidé le Don Bosco FC à s’emparer du trophée récompensant l’équipe championne du championnat. En mars 2015, il s’est rendu en République Dominicaine pour grossir les rangs du FC Moca. Avant de mettre un terme à sa carrière, Peguero Jean-Philippe, qui avait déjà embrassé une carrière dans la mode (mannequin), avait aidé les Rhinocéros du Réal Hope FA (2016), en tant que joueur et dirigeant, d’accéder à l’élite du football haïtien.

Par ses passes tranchantes, sa vision du jeu, sa technique au-dessus de la moyenne et ses frappes téléguidées, Peguero Jean-Philippe, le crack né pour être la terreur des surfaces, est tout simplement inoubliable dans les annales du football haïtien.

Le saviez-vous ?

Peguero Jean-Philippe, après avoir raflé le titre de meilleur buteur du championnat haïtien de football professionnel en 2012, a été finaliste (2e) au prestigieux gala sportif de Ballon d’Or organisé par l’ASHAPS, mais devancé par Frandy Montrévil, gardien de l’équipe championne de la saison, le Valencia FC de Léogâne.

1 Comment

  • Posted September 2, 2020 3:27 pm 0Likes
    by Noel Hidalgo

    Suive l’equipe

Leave a comment