Depuis plus d’une semaine, le cœur de la grande famille du football haïtien bat au rythme d’un scandale sexuel, révélé par le journal ” THE GUARDIAN “. Ce dernier, qui a pointé du doigt le président de la FHF dans ce dossier, a surpris tout le monde y compris le président du Don Bosco de Pétion-Ville. Visiblement choqué, attristé et tombé des nues, Ford Jean-Baptiste se positionne.

Dire que tout fonctionne comme sur des roulettes au niveau du football haïtien, c’aurait été un grand mensonge. Dans ce petit jeu, un constat s’impose ‘le football national fonctionne à l’image du pays’. Il est, pour répéter certains nostalgiques du football haïtien et partisans du beau jeu, à son plus bas niveau.

Alors que l’on s’attendait à des propositions et des réflexions ayant pour but de rehausser l’éclat de notre sport-roi. Boom…un scandale sexuel, ciblant, entre autres, Yves Jean-Bart et consorts…a été donc dévoilé par le journal anglais The GUARDIAN. Et depuis, ce dossier devient viral sur la toile et à travers tous les autres médias. Il est, pour ainsi dire, le sujet principal de tout un chacun.

” Il serait trop facile d’affirmer que Dadou est coupable ou qu’il soit innocent “, ce sont là les premiers mots prononcés par le président du Don Bosco de Pétion-Ville au sujet du scandale sexuel qui secoue actuellement le centre de formation Camp Nous et qui divise entièrement la grande famille du football haïtien.

” Vu la gravité des faits révélés dans l’enquête et reprochés à Yves Jean-Bart (bien que le journal n’ait encore présenté aucune preuve), il est de bon ton que la justice haïtienne soit saisie du dossier. Et après son enquête, espérons-le impartiale, on saura quoi faire “, a-t-il ajouté sans aucune forme de procès.

À titre de rappel, certaines organisations féministes, droits humains et le MJSAC, ont toutes pris position après les allégations fracassantes, liées aux abus sexuels sur mineures ciblant le président de la FHF et consorts…

Leave a comment